samedi 6 août 2016

Interview de Ikala Fanja

Coucou,

En ce samedi, on a rendez vous avec Ikala Fanja une bloggeuse et youtubeuse gasy  On va passer un peu de temps avec Ikala Fanja.
Je l'ai suivi depuis son début (je la connaissais plutôt en youtubeuse). C'est une femme avec un grand coeur. Si il y a une chose qu'on admire chez elle c'est cette façon de rendre beau tout ce qui est simple.
Addict beauty ? Gasy ? Tu l'as surement déjà croisé sur la toile entrain de présenter des tenues, des tuto maquillages et surtout des recettes malagasy à la portée de tout le monde (autant sur le plan réalisation que finacièrement) et puisque ça vient de chez nous, on trouve facilement les ingrédients un peu partout dans nos rues.




Alors passons au vif du sujet

MK : Peux-tu nous parler un peu de toi ?
Ikala Fanja : 😊 Je suis tellement si simple, genre Mme tout-le-monde que je ne sais pas quoi dire sur moi. Je suis très mais très timide et je cache bien tout ça avec mes sourires. Pour les informations personnelles, vous savez que j'ai la trentaine et j'ai 3 enfants.

MK : Selon toi, es-tu plutôt blogueuse ou youtubeuse ?
Ikala Fanja : Sincèrement je me qualifie plus en blogueuse, c'est ce que j'adore le plus entre les 2. En plus c'est moins de préparation. Je suis plus à l'aise dans la narration.

MK : Pour toi c'est quoi être blogueuse ?
Ikala Fanja : A vrai dire je ne sais pas 😂. Franchement, mes blogs sont des cavernes. Où j'adore parler de ce qui est beau et simple à la fois. Je ne cherche pas à vendre quelque chose, je fais plutôt profiter aux autres les bons plans. Je leur fais découvrir à travers mes publications le bonheur qu'on peut soutirer à partir de ce que l'on trouve banale.
Certes j'affiche un style de campagnarde que j'adopte avec le milieu où je suis. Mais par dessus tout je veux attirer l'attention sur le fait qu'on est tous différent, qu'on ne peut pas tous être une star pour être bien.
Donc je reviens à la question, être une blogueuse c'est être "influenceuse".



MK : Comment gères tu ton emploi du temps de maman et blogueuse/youtubeuse ?
Ikala Fanja : Côté organisation, j'avoue que je ne suis pas au top, d'ailleurs jusqu'ici je ne suis pas régulière dans les publications. J'essaie d'établir un calendrier mais c'est pas si évident. Alors c'est du free style, je publie dès que j'ai du temps, dès que je suis inspirée. Pour le moment c'est ainsi mais je prévois de m'impliquer plus sérieusement au blog, d'ailleurs j'y travaille depuis quelques semaines et c'est pour ça que je n'avais pas publié ces derniers temps. Je peaufine un beau projet que vous verrez quand ce sera bien au point.

MK : Le sujet (thème) que tu aimes écrire ?
Ikala Fanja : Sans aucun doute "la campagne et ce qui tourne autour d'elle"

MK : Produit cosmétique le plus coûteux que tu as acheté et que tu n’as pas regretté ?
Ikala Fanja : Dure de choisir, j'en ai acheté beaucoup autour de 50€ et je les adore tous, j'en cite 2: ma palette Naked on the Run et Naked 1 tous les deux de la marque Urban Decay

MK : Comment as-tu découvert ton autre passion qui est la course ?
Ikala Fanja : Au fait mon Chéri est un sportif et je le regardais souvent courir et j'adorai ça, je l'enviais et j'ai testé. J'ai galéré et failli laisser tomber mais quand j'ai découvert un groupe de fille Mademoiselle Run, j'ai fait des rencontres sympa et du coup j'ai adoré souffrir en riant et papotant avec mes nouvelles copines que sans m'en rendre compte j'en étais devenu addict. C'est devenu ma drogue!

MK : Aimes-tu une marque spécifique pour tes vêtements de sport ? Pourquoi ?
Ikala Fanja : J'adore beaucoup les tenues de chez Gap car tout simplement c'est du haut de gamme au niveau technique et le prix convient parfaitement à mon budget.


MK : Si un génie apparaît pour réaliser une de tes rêves, que lui demanderas tu ?
Ikala Fanja : Je vais faire un vœux réalisable pour qu'il me l'accorde rapidement, qu'il me donne la force de faire un marathon en 2017

MK : Quand as-tu quitté Madagascar ? Qu’est ce qui te manque le plus ?
Ikala Fanja : J'ai dit au revoir à notre pays en 2011 et ce qui me manque?
Beaucoup: la campagne, la nourriture, les friperies 😂😂😂, la simplicité de ma vie.



MK : Là où tu es qu’est ce qui te fait penser à Madagascar ?
Ikala Fanja : Hahahaha les Mugs chinois

MK : Tu t'es fait une place dans le monde de la blogo et beaucoup de filles gasy te suivent, pourrons nous espérer te rencontrer (bientôt) au pays ?
Ikala Fanja : Mais je suis pas si connue que ça! Et un projet de voyage à Madagascar n'est pas encore dans ma whislist, mais vous serez invités à boire du café ensemble si j'irai.
MK : modeste qu'elle est, je savais qu'elle répondrai ça, sinon ok pour le café, ce jour arrivé on fera toute la friperie de la ville...

Sur ce je remercie profondément Ikala Fanja, que je considère vraiment comme une grande sœur dans ce domaine (j'essaie de suivre ses traces lentement mais surement), pour cet interview, ça était vraiment un honneur pour moi, on se retrouvera sur nos points de rencontre habituels.


Merci également à vous qui a pu lire jusqu'à la fin cet article, j'espère que ça vous aurait plu.

Je vous donne rendez vous donc samedi prochain pour un autre papotage, profitez de votre week end les filles, la semaine ne tardera pas à commencer (Ooohhhhh, grrrr comme je hais les lundis).

A la prochaine,
XOXO

2 commentaires:

  1. Certainement une de mes blogueuses gasy préférés, (d'ailleurs, je lis peu de blogueuse européennes). Merci pour cet article Riana. J'ai passé 5 bonnes minutes en ce dimanche ensoleillé. Bisous à toutes les deux. hâte pour le café :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne te remercierai jamais assez pour ton soutien Lai. c'est l'effet voulu, contente que ca t'as plu... bisous beuh njy

      Supprimer